Lien UK 04.42.62.90.46 CONTACT
Traitement général des eaux
Traitement général des eaux
Accueil > Nos expertises > Débourbage

Débourbage

Le débourbage des circuits fermés :

La combinaison des produits d’entartrages et de la corrosion de l’acier ou des métaux constituant les réseaux forment un agglomérat appelé communément les boues. Ces dernières perturbent le rayonnement des émetteurs (radiateurs, panneaux de sols, ventilo convecteurs, échangeurs,…) en se collant sur les surfaces d’échanges ou en s’accumulant en point bas des circuits. Le rendement thermique des installations de chauffage et de climatisation s’en retrouve ainsi diminué.

Le procédé pondéré ECT propose l’association d’une injection de réactifs à une filtration. Les réactifs assurent les fonctions de décollement et dispersion des boues ainsi qu’une protection des métaux constitutifs des réseaux. Le filtre assure la fonction d’interception des boues sur poche filtrante et d’aimantation des éléments magnétisables sur capteur magnétique.

 

Notre intervention

1 notre intervention
Etape 1

En fonction de certaines données telles que le volume estimé du réseau ou le débit de boucle, nous sélectionnerons dans notre gamme le ou les pots à boues adaptés au traitement de désembouage. Ces appareils se montent ensuite par nos soins ou par les vôtres en parallèle du circuit à traiter. Il est nécessaire de les calorifuger dans le cas de circuits froids. Un circulateur monté en série du pot est parfois utile en fonction de la configuration du circuit. Nous pouvons également fournir des pots à boue en acier inoxydable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Etape 2

La première étape du traitement consiste,  par l’intermédiaire du pot de désembouage, à injecter dans le circuit un réactif qui va assurer le décollement et la dispersion des boues. Ces dernières sont récupérées par la membrane filtrante et la membrane magnétique présentes dans le pot.

Des visites régulières au cours desquelles les membranes sont nettoyées permettent d’abaisser progressivement la teneur en boue dans l’eau du circuit.

Les réactifs sont soigneusement sélectionnés par ECT en fonction des matériaux constitutifs des réseaux.

3 notre intervention
Etape 3

Lorsque la teneur en boue est suffisamment basse, le circuit à traiter est purgé complètement puis remis en eau additivée d’un réactif de conditionnement (inhibiteur de corrosion). Nous vous conseillons par ailleurs de souscrire un contrat de maintenance pour la vérification des bonnes teneurs en inhibiteur de corrosion et le remplacement éventuel de certains  éléments du pot (membranes de filtration, joints) ce qui permettra de pérenniser dans la durée le traitement de désembouage.

Une action continue et en douceur : la relative lenteur du procédé (entre 4 et 15 semaines) permet une action en douceur sur des installations souvent fragilisées. La mise en parallèle du pot par rapport au circuit principal autorise un suivi permanent de la qualité de l’eau et des interventions sans arrêt de l’installation

Un gain énergétique : du fait des nettoyages des surfaces d’échange dans les circuits traités  ainsi que du fait de l’élimination des dépôts dans les tuyauteries le rendement énergétique de l’installation va être amélioré (diminution des pertes de charges, augmentation des surfaces d’échanges). Il est communément admis un gain énergétique de l’ordre de 5 à 10% après traitement. Ceci est vrai sur de vieux circuits, mais peut également être le cas sur des circuits récents, en particulier par exemple lorsqu’un nouveau générateur (chaudière, CTA, …) est associé à un circuit ancien. Chez ECT, nous militons pour que les pots à boues soient systématiquement prévus dès l’origine ce qui évite les problématiques de mise en place ultérieure.

Un désembouage permet dans sa phase finale de protéger le circuit de la corrosion ultérieure pour peu que les appoints dans le circuit soient maîtrisés et les teneurs en inhibiteurs de corrosion maintenus dans leurs plages de concentrations adéquates. Ne pas traiter un circuit est dangereux : en effet, les dépôts de boues favorisent la corrosion sous dépôt par aération différentielle. Des cratères se creusent jusqu’au percement des tuyauteries ce qui peut conduire à terme au remplacement complet des réseaux !

Pour toutes ces raisons, le coût d’un désembouage est faible en regard des économies d’énergies générées ou des coûts évités et l’investissement dans une telle méthode de traitement est rapidement rentable.